All Posts by Merveille

XXXXVI.Comment le test peut changer ta vie?

le test fait la personne

testLa société nous appâte avec des choses futiles qui nous apaisent momentanément.On recherche le plus beau compagnon dans la plus grosse voiture pour vivre dans une superbe maison avec dix chambres,cinq douches et un jardin privé à l’intérieur si possible.On se met en quête de chercher le mouton à cinq pattes et s’il peut également être doré,ça nous va très bien.On finit par être frustré car on ne se réalise pas matériellement comme on le souhaiterait et  on finit par transmettre cette frustration à nos enfants.Ces derniers reproduiront le même scénario et ainsi va la vie.Le matériel est une chose et l’état d’esprit une autre.L’esprit attire le matériel donc il est essentiel de travailler l’esprit,notamment avec la puissance du test.

Ma conception des choses est simple;le matériel est important mais le mental est la base.Je  peux te donner 100 000 euros de suite si tu n’as pas un bon état d’esprit,tu le dilapideras et tu finiras ruiné.Ce n’est pas pour rien que les gagnants du loto finissent pour la plupart ruinés,ils ne pensent pas comme les riches et veulent juste compenser la frustration ressentie toute leur vie en achetant de belles voitures,de beaux bijoux..

La richesse est dans la tête et se cultive,s’entretient de jour en jour.Tout est une question d’état d’esprit et pour avoir le bon,il est très important de tester les choses encore et toujours.Personne ne détient la solution d’un problème sans au préalable avoir fait quelques tests qui valideront les différentes hypothèses émises.La vie est une succession d’hypothèses que tu dois tester encore et toujours pour en faire des théories.Chacun sa vis,chacun ses théories donc il est important de savoir quels tests correspondent à tes problématiques.Les riches ont bien compris la puissance des tests et ne rechignent pas à la tâche.Le test se déclinent en cinq étapes:

1/avoir une problématique

2/avoir différentes approches

3/tester ces approches sur une période bien définie

4/analyser les résultats

5/faire son hypothèse

On va prendre un exemple concret,je souhaite avoir la meilleure audience possible qui me corresponde.Avec les réseaux sociaux,tu me diras qu’il n’y a rien de plus facile.C’est vrai dans le sens où on n’ a jamais été aussi connecté mais la concurrence est rude donc chacun essaie de tirer son épingle du jeu.Ma problématique est de toucher le maximum de personnes qui se sentent concernées par ma vision des choses.

Pour impacter fortement,j’ai le choix entre:rédiger chaque jour afin que mon contenu écrit se propage,faire des vidéos afin d’être vue par la plus grande majorité,faire des podcasts pour transmettre mon message.Ce qui est intéressant avec le podcast c’est qu’en écoutant,tu peux faire autre chose en même temps alors que la vidéo nécessite une attention plus accrue car deux sens sont en action.

Il faut donc créer encore et encore pour avoir un semblant de résultat.Au début,c’est vraiment frustrant car tu crées des articles,des vidéos,de l’audio mais tu as très peu de retour,il faut que la machine prenne et elle se fait désirer au tout début.Il faut continuer à publier même sans retour et y croire encore et toujours.Le mot clé c’est persévérer et ne pas se laisser abattre par la lenteur de la procédure.Il faut se forger un mental de riche dans le sens où ton contenu est ta richesse que tu transmets généreusement afin que le maximum de personnes puissent en bénéficier.Il faut vraiment avoir ce feu sacré qui te permet de tester encore et toujours,d’échouer mais de te relever et de produire du contenu régulièrement,peu importe l’environnement.Pour avoir cette rigueur,il faut que la problématique te tienne à cœur,sans cela,à la première difficulté,tu laisseras tomber et tu capituleras.L’état d’esprit est une chose et le pouvoir du test une autre.Il faut savoir conjuguer ses forces pour que la victoire soit belle.

le test permet de garder le meilleur et ainsi gagner en temps et en efficacité;tu sais ce qui marche et tu effaces ce qui te fait perdre du temps.

Résumons:

-Il faut avoir un projet qui te tient à cœur

-réfléchir à ton potentiel

-créer un plan d’action et agir comme si tu avais déjà atteint ton but

-tester plusieurs stratégies encore et toujours

-appliquer celle qui te semble la plus efficace pour atteindre ton objectif et passer au suivant.

Quel est ton projet?

Comment te réalises-tu?

 

 

XXXXV.Comment vivre sans passion?

Passion vivante

PASSIONBeaucoup de gens perdent la passion avec l’âge et la rudesse de la vie.Elle est bien connue pour ne pas faire de cadeau et sait se corser sans prévenir.Cependant,elle sait aussi être belle et douce et c’est sa complexité qui intrigue.La vie n’est absolument pas un long fleuve tranquille et ce sont les aléas du quotidien qui,selon les cas,apaisent ou terrifient.La vie de tout un chacun est forcément intéressante avec ses hauts et ses bas et ce qui pour moi est le plus excitant est la réaction face à ses hauts et bas.Peu importe la structure de ta vie,il faut toujours avoir la passion,le feu sacré.Je définis la passion comme un mélange d’amour intense,d’émotion enivrante et d’intérêt brûlant;ces ingrédients sont tellement explosifs que la passion ne peut être que torride.

Ce feu peut baisser d’intensité mais il doit toujours brûler et te maintenir en vie.Il peut prendre plusieurs formes:

1/la passion pour autrui:il existe des individus qui vouent une adoration sans limite à autrui,ils aiment sincèrement son prochain,peu importe son rang et sont prêts à rendre service,à dépanner sans arrière-pensée.C’est notamment le cas d’Alexandre qui aide tout le monde,peu importe le contexte,il adore rendre les gens heureux et se donne corps et âme pour leur faciliter la vie.Si tu lui soumets un problème,tu es sûr qu’il va le résoudre ou en tout cas tout faire pour.Il aime autrui et c’est vrai que tout le monde l’adore.Autrui est une valeur sûre à ses yeux donc Alexandre ne regarde pas la difficulté du service rendu mais plutôt la satisfaction qui en résulte.

2/la passion pour son(sa)partenaire de vie:la vie est nettement plus douce lorsqu’on a à ses côtés la personne appropriée;celle qui nous soutient et nous réconforte en cas de coups durs,qui nous sermonne en cas de négligence,qui nous aime pour ce que l’on est,qui fait ressortir le meilleur de nous-même et nous pousse à nous dépasser chaque jour,qui nous protège et nous stabilise bref le (la)partenaire de vie.Il est décrit avec facilité car on sait nos caractères compatibles et notre amour infini.Les difficultés de la vie nous renforcent et nous prouvent que nous sommes faits l’un pour l’autre sans intérêts cachés.Il est possible d’être passionné par Jeanne (ou Jean),partenaire de vie dont la description correspond en tout point à celle précédemment faite quelques lignes plus haut.

3/la passion des choses:on les appelle les matérialistes,ceux qui se définissent par leur apparence et leur possession.Ces personnes adorent posséder des objets comme avoir une belle voiture,de beaux vêtements,une belle maison..ils ne s’identifient que par l’apparence et se donne du mal pour posséder encore et toujours.Dans une société de consommation,il est très facile d’être passionné par les objets et plus on en a,plus on en veut.Il faut que ce soit beau,grand et impressionnant,sans cela,la vie n’a pas de saveur.On veut donc le dernier objet connecté à la mode,la dernière tendance,le vêtement que personne ne détient dans le quartier,le dernier sac prisé,bref,on est passionné des choses les plus folles et on s’identifie à ces dernières.

4/la passion d’un concept:elle me parle nettement plus que les autres car elle est précise et général en même temps.On est stimulé par une idée  qui nous porte et nous fait vibrer.Prenant l’exemple cité plus haut,Alexandre adore l’idée d’aider autrui,le fait de se rendre utile.C’est ce concept qui le stimule chaque jour.Concernant celui qui aime sa partenaire de vie,on remarque qu’il vibre à l’idée d’aimer,c’est plus le concept d’aimer qui le transcende et lui donne des ailes.La personne matérialiste,quant à elle aime l’idée de posséder le maximum de chose,il adore manier le verbe ‘avoir’ à tous les temps.Au fond,on vibre tous pour un concept ,une idée.Me concernant,le fait de se challenger me tient particulièrement à cœur car ce concept me fait rencontrer le meilleur de moi-même et la vue que j’ai sur les collines de ma vie est assez plaisante.

Il n’est pas possible de vivre sans passion;on est tous passionné par quelque chose ou quelqu’un, alors, il faut la laisser s’exprimer pour une vue agréable sur les montagnes de la vie.

Qu’est ce qui te passionne?

http://lechallengedunevie.com/le-developpement-personnel/apporter-de-la-valeur/

XXXXIV.Comment vendre un frigo à un esquimau?

Vendre comme un expert

vendreSavoir vendre est une compétence indispensable que tu te dois de posséder pour être mécaniquement exclu de la catégorie des consommateurs.Ainsi,soit tu vends ton produit (ou celui d’un autre) soit tu vends tes services(ou ceux des autres) Lorsque je parle de consommateur,j’entends par là la personne qui achète encore et toujours sans créer ou apporter de la valeur.Il s’agit donc d’un terme générique qui n’est en aucun cas péjoratif,on est tous acheteurs à un moment donné de notre vie et vivant dans une société de consommation,il est vraiment dur d’y échapper.Je suis moi-même consommatrice et ne dénigre absolument pas cette fonction,je veux juste attirer ton attention sur le fait que consommer c’est bien mais créer c’est mieux car la création permet de se distinguer du commun des mortels.Tu le sais sûrement mais peu de gens créent car peu de gens s’en sentent capable.Bref,c’est un autre débat…

Il est courant de considérer que celui qui arrive à vendre un frigo à un esquimau est incontestablement un bon vendeur.Pourquoi?Et bien car un esquimau par définition vit dans le grand froid(Alaska,Grand nord canadien,Groenland…) et n’a à priori pas besoin de frigo pour congeler ses aliments alors comment faire pour convaincre Paul,l’esquimau d’acheter ton frigo.

Tu peux t’appuyer sur quatre arguments solides qui peuvent rapidement faire mouche:

1/Sécurité:le fait de mettre les aliments dans un frigo permet de les maintenir en sécurité.L’environnement étant assez hostile,il est fréquent que la maison de Paul se fasse attaquer par des ours ou toutes autres bêtes sauvages qui attaquent d’abord et discutent après (enfin quoique..)Le fait de mettre sa viande au frigo permet à Paul d’avoir un abri sûr.De même,comme il peut se fermer,il est possible de remettre un cadenas à Paul afin qu’ils sécurisent sa nourriture en cas d’attaque de voisin indélicat ou tout autre personne hostile.La sécurité n’a pas de prix,on peut donc jouer sur cet argument et soulager Paul de quelques sous et ainsi vendre le produit.

2/Hygiène:le fait de maintenir son aliment  dans un environnement sain est toujours conseillé.En effet,la viande ou tout autre aliment ont vite fait de se mélanger à la saleté ambiante,à d’autres produits toxiques;le frigo permet de faire une nette séparation entre les choses et ainsi faire une place pour chacune d’elle.L’hygiène et la santé de PAUL sont en jeu donc on peut s’appuyer sur cet argument pour mener à bien notre mission de vente.

3/Opportunité:il faut faire prendre conscience à Paul qu’il fait une bonne affaire en achetant le frigo.Pour cela,il faut lui vendre le frigo et lui offrir d’autres services.Qui dit frigo dit électricité donc il faut lui faire comprendre que le frigo est payé mais l’électricité offert ainsi que les frais de livraison.Notre ami Paul n’aura donc pas à se déplacer pour récupérer son bien et en plus sa facture d’électricité sera payée par nos services(en espérant qu’il n’aie pas la consommation d’un américain moyen)Il faut donc qu’il paye mais en contrepartie qu’il puisse bénéficier de service gratuit.

4/Preuve sociale:la preuve sociale marche à tous les coups(enfin presque)Si on lui fait prendre conscience que tous ses voisins ont un frigo,qu’ils ont vite compris son intérêt et surtout qu’ils en sont pleinement satisfaits,il y’a de forte chance que Paul passe sa commande.L’être humain aime suivre le mouvement,il a l’impression de faire partie d’un groupe et partant du principe que la majorité a toujours raison,Paul se dit qu’il a un raisonnement judicieux.J’ai vu une expérience qui m’a sidérée il y’a peu;un emplacement avec une pancarte sur laquelle il y’avait marqué”ATTENDEZ ICI” sans autre indication,avec des délimitations de chaque côté permettant de déceler une file d’attente.

Au début,l’endroit décrit est vide puis une personne s’aligne et attend.Quelques instants après,une autre l’imite et ainsi de suite;personne ne sait pourquoi ils attendent mais ils attendent:c’est l’effet de foule,la preuve sociale.Lorsqu’on a demandé à une des personnes qui attentait pourquoi il attendait,il a dit qu’il ne le savait pas mais comme tout le monde était aligné c’est qu’il y ‘avait forcément quelque chose d’intéressant à attendre…

Les arguments ne manquent pas,il suffit juste d’être un peu imaginatif

Quel vendeur es-tu?

Quel passionné es-tu?

1 XXXXIII.Comment s’armer pour le futur?

Le futur en ligne de mire

futurLe passé ne nous appartient déjà plus et le futur nous tend les bras.Il est difficile de se projeter pour ceux qui comptent les jours comme une corvée et ne se projettent que dans le moment présent.L’avenir et son caractère incertain est angoissant pour beaucoup donc ils préfèrent miser sur la chance et les jeux de hasard.

“La bonne fortune finira bien par tomber”se disent-ils un verre à la main,noyant le stress du quotidien et les discussions sans fin.Le hasard n’est jamais bon conseiller et il est rare qu’il apporte le succès.Je le dis et le dirai toujours,les gagnants du loto sont moins nombreux que les perdants donc faire un “all in”sur la chance est une très mauvaise stratégie.

Il existe plusieurs compétences indispensables pour le futur qui,cumulées,provoquent le succès.Je parle souvent de succès car je connais peu de gens qui recherchent l’échec à tout prix et qui chaque matin se lèvent avec cette obsession.On recherche tous le succès,pas forcément financier car l’argent ne fait pas tout mais personnel (se fixer des objectifs et tout faire pour les réaliser)ou professionnel(savoir bien se vendre à un entretien ou continuer à se faire remarquer positivement par le big boss par exemple) Le succès se trouve rarement au coin de la rue avec une pancarte”achète-moi” mais s’entretient grâce à des compétences bien définies:

1/apprendre à vendre:le commercial qui passe sa journée à convaincre,à prospecter,à faire le suivi client a le futur à portée de main.Le monde se définit par deux grandes catégories:les producteurs qui vendent et les consommateurs qui achètent.Le but du”jeu”est de faire partie des producteurs et ainsi de créer de la valeur.Le commercial qui a cette capacité de vente, maîtrise les techniques de persuasion et connaît les mots magiques et les leviers qui incitent à acheter.Peu importe le produit au final,il y’a des méthodes de vente efficaces qui fonctionnent neuf fois sur dix.La vente est un art qui rend riche lorsqu’on possède les bons outils.

2/s’entourer de personnes plus compétentes que soi-même:dans un groupe,il est glorifiant d’être le moins intelligent car ainsi,on peut exploiter le potentiel des autres.Ces derniers nous poussent ainsi à nous dépasser et à nous challenger.Si tu es dans un groupe de millionnaire et que tu ne l’es pas,tu es exactement au bon endroit.Les autres membres du groupe auront la capacité de t’apprendre comment devenir riche en peu de temps.Par contre si tu es millionnaire et tu es dans un groupe dans lequel les autres membres ne le sont pas,il est judicieux d’y rester pour devenir un leader,un mentor et leur montrer que c’est également possible pour eux en leur dévoilant ta stratégie.

3/manager du personnel:le succès est toujours un travail d’équipe,il faut savoir manager les personnes qui nous entourent en tenant compte des forces et des faiblesses de chacun.

4/récompenser:il est indispensable de savoir se récompenser en cas de petites victoires (ex:arriver à écrire un article en 30 minutes alors qu’avant on en prenait 60) mais également savoir récompenser son entourage notamment pour leur progrès.Cela permet de les stimuler et d’apprécier les efforts accomplis.La récompense est toujours bénéfique car elle permet de souligner le progrès,l’évolution et le subconscient aime ces petites attentions pour redoubler d’effort.

5/communiquer:il est très important de savoir impacter les gens avec des mots bien choisis,de les aider à se réaliser et de faire ressortir le meilleur d’eux.La communication se fait par la parole ou par l’écrit et a pour but de toucher le maximum de personne.Les réseaux sociaux étant le quotidien,il est assez facile d’avoir un grand impact si la patience et l’apport de valeur sont au rendez-vous.

Les cinq armes pour affronter le futur sont bien définies et permettent une bel réalisation de soi.

Question:quelle arme détiens-tu?

Pour tester ta capacité à vendre,il faut faire le test de l’esquimau.

XXXXII.Comment fuir la frustration?

La frustration au rendez-vous

la frustrationLa frustration est connue de tous,même des plus riches.Elle n’est pas proportionnelle à l’argent gagné ni au statut social et s’incruste dans la vie de chacun.La frustration naît d’un désir non satisfait et est souvent paralysante car trop envahissante.L’être humain doit avoir une stratégie de vie sinon il court à sa perte,le plan d’action doit être réfléchi et méthodique pour une pleine réalisation de soi.Cependant,si ce dernier n’est pas bien réalisé,il est sûr que cette dame lugubre(la frustration)sera au rendez-vous.

Le désir d’être,d’avoir,de savoir ou de savoir faire est la source de cette dernière.En effet,plus il est grand et plus grande sera la frustration.

1/désir d’être:Brigitte est une personne qui souhaite être magistrat ,par exemple,donc elle fait des études de droit dans ce sens,obtient son master 1 puis passe le concours pour intégrer l’école nationale de la magistrature à bordeaux.Malheureusement qui dit concours dit place limitée et malgré son acharnement et sa passion débordante pour le droit,Brigitte échoue encore et toujours.Elle devient juriste dans une entreprise privée mais à chaque fois qu’elle entend parler de magistrat (siège ou parquet),elle a une colère en elle qui se mélange avec de la déception et de l’agacement;certains de ses collèges qualifient son comportement de passif-agressif de temps en temps et n’arrivent pas à expliquer le pourquoi du comment.Brigitte est tout simplement frustrée car elle voulait et se sentait capable d’être magistrat et la vie en a décidé autrement.Bien sûr,son entourage lui remonte le moral et lui fait comprendre que son poste actuelle est très valorisant et utile mais Brigitte est et reste frustrée.Elle s’est fixée un objectif tellement grand et était tellement sûre de pouvoir l’attendre que la déception couplée à la colère et la passion dansent sur le seuil de sa porte.

2/désir d’avoir:Brice est un chef de chantier,bien sous tout rapport et adore son boulot.Il souhaite s’acheter la voiture de ses rêves:la Peugeot 508 coupé de couleur noir de préférence.Il aimerait la payer cash mais chaque mois,il a des dépenses diverses qui le poussent à repousser son achat à plus tard.Au bout de 2 ans,il se rend compte qu’il n’a toujours pas sa voiture car la famille s’est agrandit et madame ne travaillant pas,le quotidien s’est avéré plus dur que prévu.Résultat des courses,Brice est un père heureux et mari comblé mais il est frustré de ne pas avoir sa belle voiture.Il n’est pas matérialiste et ne se définit sûrement pas par cette voiture mais il voulait tellement l’avoir et il se sentait  tellement capable de l’avoir que du coup,il est déçu,en colère et agacé à chaque fois qu’il croise ce modèle dans la rue.C’est un sentiment fort car il est lié à la promesse qu’il s’est faite d’avoir cette voiture et pas une autre,et le fait de ne pas tenir sa promesse le met dans un état que tout le monde peut comprendre.

3/désir de savoir:Marc est un petit garçon qui adore l’école,il aime apprendre et a la chance de facilement comprendre les choses.Il adore toutes les matières,ce qui fait le plus grand bonheur de ses parents.Il a cependant un souci avec les maths,il a des notes convenables mais doit produire le triple d’effort pour comprendre et appliquer cette matière par rapport aux autres;il lutte à chaque fois pour comprendre le raisonnement et on peut dire que les maths lui sort par où tu veux.Marc est frustré par cette matière car malgré tous ses efforts et sa bonne volonté,il s’en sort à peine.Son ego en prend un coup car il se sait doué et compétitif.Il est donc déçu de ne pas maîtriser les maths comme il maîtrise les autres matières.Il est en colère contre lui-même et se met une pression supplémentaire qui n’arrange pas les choses malheureusement.La frustration arrive à tout le monde,même aux meilleurs.

4/désir de savoir-faire:Barbara est comme Marc,elle a du mal avec les maths.Elle est nettement moins assidue que Marc et l’apprentissage chez elle est une vrai corvée,elle a du mal à se concentrer,à retenir,à analyser bref elle a énormément de mal dans toutes les matières et particulièrement en maths.Elle ne comprend ni la théorie ni la pratique mais aimerait tellement rendre ses parents fiers qu’elle en finit frustrée.Elle s’est promise de tout faire pour réussir et malheureusement sa volonté ne suffit pas à inverser la tendance.Elle est pleine de frustration et cela l’affecte énormément.Pour sortir de ce cercle vicieux,il serait judicieux qu’elle se fixe des objectifs réalisables c’est à dire à sa portée avec une méthodologie claire et simple.Il faut maîtriser chaque concept graduellement et ne pas se mettre une pression qui ajoute une charge supplémentaire.

Pour en finir avec la frustration,il faut:

-un objectif réalisable et clair

-une méthodologie simple à mettre en place

-une remise en question perpétuelle

-savoir accepter la situation comme elle est

-se concentrer sur les aspects positifs de cette dernière

-avoir foi en son potentiel et l’exploiter sans relâche.

Et toi,comment se portent tes frustrations?

Comment t’armes-tu pour le futur?

XXXXI.Comment acheter l’audace?

L’audace des challengers

l'audace

L’audace doit prendre vie.Sans cela, la routine t’installe dans une normalité sans nom qui te désespère constamment;tu sais que la routine te tue mais tu n’arrives pas à prendre les devants.C’est toujours pareil,tu te promets de changer mais le changement est plus facile en mot qu’en réel.Tu es ainsi aspiré dans un gouffre sans fond qui te noie dans l’amertume et les regrets.Il est vraiment temps que tout cela change,au fond,mais le problème c’est qu’il te manque la méthodologie…Alors tu la cherches chaque jour puis un jour,tu finis par la trouver.Pour casser de la routine,il faut avoir de l’audace.

L’audace ce n’est pas croire que tout est possible mais c’est croire que tu n’es pas limité par un quelconque élément extérieur.Tu te sens capable d’accomplir de grandes choses et as même un certain mépris de l’ordinaire.L’audace c’est ce qui manque à beaucoup pour s’accomplir et comme elle n’est pas vendu dans ton supermarché du coin,forcément,la tache est assez compliquée.L’être humain n’aime pas la complexité.Cependant, je ne vais pas parler pour les autres mais pour moi donc prenant mon cas personnel,je sais que mon cerveau s’adapte plus aisément lorsque les choses sont simples et efficaces.Pour faire simple,l’audace est en accès libre si tu prends la peine d’analyser la situation;plusieurs paramètres peuvent être pris en compte pour provoquer l’audace:

1/la différence:pour ne pas se fondre dans la masse,il est recommandé d’être différent,ça tombe bien,on est tous différents mais le système nous enferme dans une normalité sans nom.On a le même rythme de vie et les mêmes routines,le salarié loue son temps cinq jours pas semaine et essaie de caler des loisirs dans les jours restants,il prend des vacances quand il peut et fait aller faute de mieux.Pourtant,le fait de se créer un autre rythme de vie,de se fixer ses propres règles (sans devenir un danger pour l’ordre publique) peut être très lucratif.Imagine si tu partais en vacances non pas en été mais en janvier,si tu travaillais à ton propre compte et pas pour un patron,si tu  mettais en place l’école à la maison pour tes enfants,si tu t’habillais léger en hiver et lourd en été,si tu parlais avec les mains,les pieds,si le petit déjeuner tu le prenais le soir et le dîner le matin,que tu communiquais seulement par messages codés,par images cryptés,que tu saluais en dansant et que tu dormais debout systématiquement,beaucoup te prendraient pour un fou et à force de le faire ils verraient chez toi un semblant d’audace dans la mesure où tu t es façonné tes propres règles de vie,ton propre style.Il est facile de voir ce qui différencie et cela peut vite être pris pour de l’audace si la différence est maniée habilement.

2/le challenge:le fait de se dépasser pousse souvent à l’audace car le but est de sortir de sa zone de confort et aller vers l’inconnu.Le challenge est un mot clé pour moi car il te pousse à être la meilleure version de toi-même et ainsi provoque un sentiment d’accomplissement à tous les niveaux.Se lancer des défis au quotidien est un signe d’audace tout simplement car la plupart ne le font pas.Ils n’y ont jamais pensé et n’y penseront jamais.Pourtant,sans être obsédé par l’audace,tu peux facilement l’atteindre en te challengeant.Les autres verront en toi quelqu’un d’audacieux alors que pour toi,ton but premier n’était pas celui là.

3/l’inspiration:une personne audacieuse que tu admires finit par te rendre audacieux.Les personnes que tu fréquentes directement ou non finissent par déteindre sur toi.Ainsi,si tu aimes ton boulanger pour le pain qu’il fait,pour l’originalité de ses baguettes,pour ses dosages millimétrés,pour son look légendaire,pour ses petits fours distingués et différents,pour son accueil VIP,bref pour sa différence et son engouement,il y’a une forte probabilité pour que tu le trouves audacieux et en plus si tu as toujours rêvé d’être boulanger,il y’a de forte chance que tu le prennes pour modèle et deviennes à ton tour audacieux.L’audace est communicative et se répand plus vite qu’on le croit.

4/unicité:chaque humain a sa personnalité,ses rêves,ses objectifs,ses challenges,ses sensations,ses humeurs;chacun est unique dans la valeur qu’il apporte et le message qu’il porte.La société nous met tous dans une même boite pour qu’on soit communément pareils mais il est impossible de taire éternellement ses différences physiques ou psychologiques.En étant une personne entière et unique,l’audace devrait résulter de chacun de nous et pourtant,encore une fois,c’est loin d’être le cas car on recherche à ne pas attirer l’attention,à être comme tout le faire et faire comme tout le monde.

Le prix à payer est en chacun de nous et tout le monde peut se l’offrir;il est temps d’en prendre conscience et d’agir en conséquence.

quel type d’audacieux es-tu?

Es-tu frustré?

 

 

XXXX.Comment se challenger?

Se challenger constamment

se challengerLa vie est une suite de défi permanent et personne n’y échappe.Elle prend sens,selon moi,dans cette faculté à se dépasser,se challenger,se sortir de situation qu’on aurait jamais imaginé.Prenons un exemple,une personne qui gagne 1500 euros au loto et une autre qui gagne 1500 euros de salaire après une longue période de chômage n’auront absolument pas le même ressenti par rapport à cette somme de 1500 euros.Pourtant les possibilités sont les mêmes,le montant ne varie pas mais la sensation est différente.Celle qui aura gagné 1500 euros par “la chance” aura une faculté plus importante à acheter des futilités et autres objets illusoires que l’autre qui aura le sens des réalités et saura utiliser cet argent comme un “bon père de famille”,comme un être responsable.Il se peut que ce dernier claque son argent mais la probabilité est relativement faible dans la mesure où il aura conscience de la valeur des choses.

La vie n’est malheureusement pas une succession de chance et les gagnants du loto sont nettement plus minimes que les perdants,il faut alors compter sur ses facultés et son potentiel à apporter de la valeur.On arrive à le faire en se challengeant c’est à dire en sortant de sa zone de confort,de sa routine et en mettant en place un plan d’action bien élaboré.Pour se challenger,il est plus que vital de suivre une méthodologie bien définie:

1/Avoir des objectifs précis:il faut être capable de répondre à diverses questions;

-Qui je veux devenir?

-Qu’est ce que je veux avoir

-Qu’est ce que je veux savoir

-Qu’est ce que je veux comprendre et transmettre

En fonction des réponses,le chemin à suivre se dessinera automatiquement et les actions à mener seront une évidence.Les objectifs peuvent être faciles à définir une fois que les bonnes questions sont posées et des objectifs découlent les actions à mener.La capacité de visualisation est un atout trop souvent sous estimé car la  dureté de la vie quotidienne et la pression sociale enferment l’esprit dans une  routine inadéquate et injuste.

2/Chercher la connaissance:il faut savoir tirer les leçons du passé et de ses expériences pour se challenger.L’apprentissage personnel a autant de valeur que celle des autres.Les échecs fortifient et donne des leçons de vie donc il faut savoir en tirer profit en tenant par exemple un journal où tout le ressenti y sera couché en noir sur blanc et qui sera judicieux de relire afin de tirer des enseignements bénéfiques.

L’expérience des autres est aussi une force dans la mesure où le chemin que tu empruntes,d’autres l’ont déjà pris et ont pu analyser l’excitation du début,les doutes,les périodes de stress,les traversées du désert,les récompenses méritées…

3/Savoir s’adapter:nous vivons dans une société en pleine mutation dans laquelle les règles d’aujourd’hui  sont obsolètes demain.La technologie accélère le mouvement et rend l’impossible possible à bien des égards.Il faut donc savoir s’adapter,s’ajuster et se remettre en cause de façon permanente.Beaucoup d’emplois prisés lors de la révolution industrielle sont inexistantes de nos jours;les charbonniers sont assez rares alors qu’ils étaient indispensables il fut un temps…

4/Gérer ses finances:épargner ne doit pas être un mot tabou ou réserver aux plus fortunés.Il faut gérer ses finances en bon père de famille et savoir économiser,investir et se faire plaisir aussi car la vie n’est pas que sacrifice et coups de bâton.

5/Savoir gérer le temps:selon moi,le temps est le bien le plus précieux car peu importe l’argent que tu as,tu ne pourras jamais remonter le temps et revivre des évènements passés.Je le répète souvent mais j’aurais bien aimé avoir 20 ans et avoir encore plus de belles années devant moi,mais le temps est passé,et le compteur a tourné en ma défaveur.

6/S’entourer de gagnant:il est nécessaire de s’entourer de personnes sachant apporter de la valeur,investir,épargner,gérer.Chacun a du potentiel qui la plupart du temps est sous-exploité,il faut savoir déceler le meilleur d’autrui et l’exploiter pour un pari gagnant-gagant.

Se challenger est simple mais peu de gens le font,pourtant en suivant ces principes simples et en les mettant en place,la vie peut avoir une autre saveur.

Quel est ton challenge du moment?

L’audace est-elle au rendez-vous?

XXXIX. Comment persévérer?

L’art de persévérer.

perseverer La différence entre les uns et les autres n’est pas la taille des rêves mais plutôt le degré de persévérance.Je peux avoir pour ambition d’être une enseigne à moi seule, tu peux rêver de créer ta propre marque, d’ouvrir ton restaurant,de fêter ton 16e anniversaire dans l’espace, d’avoir la hauteur de vue d’un aigle, peu importe les rêves car ce qui compte,et ce qu’il fera au fond la différence,c’est l’art de persévérer.
Recommencer encore et encore même si les obstacles se dressent devant nous, aller de l’avant même si la veille on est tombé, faire face et encaisser, malgré la dureté des coups. Concernant ma définition de la vie, cette dernière se résume à un combat mais c’est le plus beau des combats dans la mesure où on se bat contre soi-même, on se défie chaque jour,on essaie de se surpasser et de battre la concurrence avec cette énergie que seuls les morts de faim ont.Comme croire en quelque chose n’entraîne pas toujours de résultat dans l’immédiat,il est vital de travailler sa patience et de s’enlever de l’esprit cette idée que tout résultat est rapide et indolore.

D’un naturel assez impatiente, il m’a fallu trouver des stratégies pour inverser la tendance.

1.visualiser à long terme:le fait de voir au loin permet psychologiquement de se préparer au fait que le résultat prendra du temps, et ainsi de s’armer de patience. Ce qui est intéressant par rapport à la vision c’est que peu importe le temps qui passe,elle est ancrée dans notre esprit et se développe à petit feu.

  1. Actions quotidiennes:chaque jour, il est important de mettre en place les actions récurrentes afin de donner vie à ses rêves. Selon moi chaque rêve est atteignable si on s’en donne les moyens. Une des différences entre riches et pauvres, c’est que les riches croient en leurs rêves et font tout pour les réaliser alors que les pauvres sont convaincus qu’ils n’y arriveront jamais et ainsi n’ agissent jamais.

  2. Croire en son potentiel:pour persévérer, il est nécessaire de croire en soi,de croire en ses capacités et d’avoir la motivation. Pour cela, un exercice très intéressant peut être mis en place à savoir:

– envers soi-même:se répéter matin midi et soir,qu’on peut le faire et qu’on va le faire. Il faut “dresser” son subconscient et le convaincre que c’est possible d’y arriver et qu’on va y arriver.
*Il est également possible envers soi-même de signer un contrat moral dans lequel on s’engage chaque jour à établir une action permettant un résultat bien défini.
-envers autrui:annoncer publiquement ses intentions,ses objectifs afin d’avoir une certaine pression sociale.
*Il est également possible d’établir une sorte de compétition avec ses proches afin de dépasser ses limites et d’avoir ce souhait d’être le grand gagnant, ça fait toujours du bien à l’ego et ça booste sa confiance en soi.
La persévérance est un état d’esprit qui doit se travailler en permanence. Il faut se mettre à la place d’un marathonien du 1500m qui a encore 900 mètres à parcourir et qui se crée un environnement stable afin de maintenir ses efforts, d’être constant;il ne montre pas de signe de fatigue et doit tout donner au dernier tour de stade. Il faut se mettre dans l’état d’esprit d’une personne déterminée qui n’a rien à perdre et qui a tout à prouver.

La persévérance est un art de vivre alors ta vie est un combat ou un jardin de roses?

Comment te challenges-tu?

XXXVIII. Comment flirter avec le bonheur ?

Corps à corps avec le bonheur

le bonheurLe bonheur ne se résume pas aux millions d’euros stockés dans le compte bancaire, ni aux milliers d’amis virtuels ou réels. Il ne se mesure pas au nombre de calories brûlées ni au nombre de bonnes réponses à un examen mais est véritablement un état d’esprit. Le bonheur au fond est simple, beaucoup de gens s’imaginent l’inverse mais la réalité est tout autre; pour être heureux il faut pratiquer une activité difficile pour laquelle on possède les qualités nécessaires à sa réussite.

1. Une activité difficile mais réalisable:les scientifiques ont établi que plus l’activité est simple et plus l’ennui est présent. En effet une activité qui ne nécessite pas de dépassement de soi,de challenge entraîne nécessairement de l’ennui et de la lassitude.
Un exercice trop difficile par contre provoquera de l’anxiété,du stress dans la mesure où on se pensera incapable de le réaliser et une pression psychologique prendra la place du plaisir. Il est donc nécessaire d’avoir un juste milieu entre la simplicité et la difficulté.
Le bonheur se trouve en fait dans un état psychique de dépassement de soi,il faut trouver l’énergie nécessaire pour se surpasser tout en prenant du plaisir. L’accomplissement de soi est le résultat d’un effort conscient à utiliser la totalité de son potentiel sans entrave.

2. Une activité compétitrice:le dépassement de soi va de pair avec la compétition dans la mesure où se dépasser entraîne une confrontation avec son soi intérieur, de repousser ses limites et de faire face à ses éventuelles peurs.On se bat avec ses vieux démons,avec ses doutes et ses angoisses afin de prendre le dessus sur ces derniers et de leur imposer sa vision des choses.
La compétition se fait également envers autrui dans la mesure où l’autre incite toujours à se dépasser,et par la même occasion,à le dépasser. La rivalité a toujours été un bon vecteur de dépassement de soi.

3. Exercer une activité claire et répétée:dans la routine il n’y a aucun risque d’échouer ou de se dépasser à part si cette dernière s’installe dans un processus bien établi. En effet il est nécessaire de trouver un sens à sa vie c’est à dire avoir un but bien défini,les moyens de le réaliser et répéter des actions quotidiennes pour parfaire le tableau.

4. La puissance de la concentration:pour se réaliser, il est indispensable de se concentrer sur une activité claire,focaliser son énergie vers un but déterminé.Il faut arriver à créer une énergie psychique continue afin d’exploiter en totalité son potentiel pour une jouissance en continu.

Une personne qui devient aveugle,par exemple,a le choix entre se plaindre constamment de son changement de situation ou alors faire face à ses difficultés et trouver un sens à sa vie .Elle peut développer ses sens, contribuer à faciliter la vie des personnes vivant la même situation,créer des associations d’aide et de soutien,inventer une machine révolutionnaire qui permette de simplifier la vie de ces personnes vulnérables,elle peut créer un blog ou s’appuyer sur tout autre support pour partager ses idées…

Les possibilités sont infinies si on prend la peine d’y réfléchir. Il est nécessaire de mettre une énergie psychique continuelle et permanente vers un but difficile mais atteignable afin de s’épanouir pleinement et d’être en tête à tête avec le bonheur.

Il est véritablement un état d’esprit et tout le monde à la possibilité de changer son état d’esprit;le bonheur est à la portée de tous mais la plupart se focalise sur le matériel en négligeant le psychique.Pourtant,c’est la clé de la démarche.Tout le monde court après le bonheur mais il est en chacun de nous dans le dépassement de ses limites et le déverrouillage des barrières psychologiques.

Voici quelques astuces pour persévérer.

1 2 3 5